Les activités économiques dans la structure locale

22/01/2015 17:54

En 2006, la commune de Gembloux comptait environ 162,5 ha de terrains occupés par des activités économiques. Plus de la moitié de ceux-ci  (113 ha) se situait dans les 2 parcs d’activités économiques du BEP,  à Sauvenière et les Isnes (Créalys), 23 ha en zones d’activités économiques hors parcs (essentiellement le long de la RN4 et de la RN29), 12 ha en zones d’habitat et le solde (14,5 ha) réparti sur le reste du territoire.

Parmi les activités implantées en zone « hors parcs », on comptait une quarantaine d’entreprises, principalement des services à la personne et dans le domaine de l’automobile. On notera que certaines entreprises implantées alors en zone d’habitat ont aujourd’hui disparu (Eurofonderie) ou ont été reconverties (MBG, coutelleries), ce qui  représente pas loin de 6 ha de superficie.

 

Le parc de Sauvenière

Créé en 1964, il occupe aujourd’hui  une superficie de 98 ha, accueille 96 entreprises  et emploie 1065 personnes. A terme, si le potentiel foncier encore disponible (10 ha) est totalement occupé, l’intercommunale BEP estime à 1.500 emplois la capacité totale du parc.

Une partie de celui ci a été affectée en zone d’activité économique mixte. Au contraire du reste du parc, elle accueille des sociétés à vocation commerciale, notamment la relocalisation des enseignes Mestdagh , Lidl et autres. Ailleurs, ce sont des entreprises artisanales ou industrielles, même si on y compte des établissements de vente (jardinerie, show rooms…) mais qui sont aussi en général des ateliers de réparation ou d’entretien, ou encore des bureaux.

 

Le parc des Isnes (Créalys)

Créé en 1987, il s’agit d’un parc d’activités spécifiquement conçu en collaboration avec le CRA-W (centre de recherche agronomique de la Région wallonne), les Facultés de Gembloux (Agro- Bio Tech) et de Namur et reconnu dès le départ comme scientifique. Il s’est particulièrement spécialisé dans les sciences du vivant, les technologies de l’information et de la communication et la gestion de la qualité. Les entreprises accueillies doivent montrer leur caractère innovant. Le BEP estime que 20% des entreprises ont un rayonnement  international. L’agrobiopôle regroupe plus particulièrement les entreprises spécialisées dans les technologies végétales.

Le parc couvre une superficie de 110 ha, parmi lesquels  85 ha sont destinés aux entreprises, le reste (25 ha) étant occupé par des voiries, les équipements et les services.

A ce jour, 110 entreprises sont implantées dans le parc Créalys . Elles occupent  1.800 personnes. Le BEP estime qu’à terme, si le site devait être complètement occupé, en ce compris l’extension envisagée (55 ha), il pourrait accueillir de 3.000 à 4.000 emplois.

En matière d’image et d’innovation, Créalys se veut pionnier et est le premier parc à bénéficier d’un certificat environnemental (ISO 14001), reconnaissant les efforts et les projets en matière de réduction de la consommation d’énergie, du respect de l’environnement et de qualité du cadre de travail.

photo: le parc de Sauvenière (2015)

 

Sources :

www.gembloux2020.be/diagnostics/fichiers-diagnostic/diagnosticadl.pdf

https://www.bspace.be/en/bepn/parc/gembloux-sauveniere/616

https://www.bspace.be/en/bepn/parc/crealys/609