Descampe Frères & Cie

11/12/2017 11:38

Descampe Frères & Cie

 

C’est en 1867 que M. Descampe fonde une distillerie agricole à Gembloux.

Un département « Levurerie » pour la production de levure fraîche de panification (Victoria)  vient s’y adjoindre en 1907, puis en 1923, un département « Malterie » pour la production de malts de brasserie.

Ces trois activités se développent et prospèrent jusque dans les années septante. En 1972 la S.A. sous la raison sociale « Descampe Frères & Cie » est toujours indépendante. Elle produit alors journellement 70.000 litres d'alcool, 250 tonnes de levure et 50 tonnes de malt.

Mais la concurrence internationale s’intensifie et les dimensions de l’entreprise gembloutoise ne lui permettent pas d’être suffisamment compétitive dans les secteurs « Levurerie » et « Distillerie » qui seront abandonnés en 1979.

Dès lors, l’entreprise concentre tous ses efforts sur la malterie qui se révélait déjà depuis plusieurs années comme étant son activité essentielle. La capacité initiale de production qui était de l’ordre de 1.000 tonnes/an atteint 30.000 tonnes en 1986.

A cette époque, l’entreprise occupe une superficie de 8,4 ha. Ses capacités de stockage sont de 25.000 tonnes pour les orges et de 5.000 tonnes pour le malt. Les ventes se répartissent comme suit : 30% en Belgique et au sein de la CEE et 70% à la grande exportation. L’usine occupe 32 personnes.

La consommation mondiale de bière ne cessant d’augmenter et grâce à une politique commerciale repensée, l’entreprise gembloutoise effectue une percée sur le marché sud-américain, au Brésil, au Pérou et au Venezuela notamment. Les malts gembloutois se vendent un peu partout dans le monde, tant en Europe (Belgique, CEE, URSS…) qu’en Afrique (Algérie, Zaïre, Rwanda, Tanzanie, Angola, Côte d’Ivoire…), et en Asie (Hong-Kong, Philippines, Taïwan, Japon.

Avec le succès, l’unité de production se révèle trop exiguë .Il  est donc décidé d’élargir la capacité d’exploitation pour permettre de doubler la production. Un investissement de 300 millions de frs est réalisé à cette fin.  En 1991 la production  passera de 30.000 à 60.000 tonnes de malt par an.

En 1994 la malterie est intégrée au groupe irlandais « Greencore » qui est implanté dans quatre pays de l’U.E et aux USA. Le site de Gembloux « Belgomalt » est constitué en 1994. Le  groupe Boortmalt (filiale d’Axéréal  group) a procédé au rachat de Greencore en mars 2010.

 

 

Photo CRAHG n° 61-62 (2009)

 

Photo mai 2014

 

Photo V.A. 1990

 

Sources :

CEDEG – 16/11/1989

Bulletin du CRAHG n° 61-62 (2009). A. Brichard/H. Van Geel/M. Huppertz