Arsène Burny

01/12/2014 21:39

Professeur émérite de la Faculté des sciences agronomiques de Gembloux et de l’Université libre de Bruxelles, Arsène Burny est un des biologistes belges les plus en vue. Ses recherches en virologie l’ont conduit sur les traces de la leucémie bovine, du sida ou encore du cancer. Cette cheville ouvrière de l’opération Télévie est un homme de cœur et de franc-parler. C’est un véritable humaniste passionné de recherche et qui cultive les relations humaines.

Né en 1933 à Mellery où ses parents exploitaient une ferme de 15 ha, il fréquente l’école communale et ensuite l’athénée d’Ixelles (cycle secondaire inférieur) – il fréquentera ensuite l’athénée de Wavre.

Par deux fois, il sera amené à interrompre ses études secondaires pour participer à la survie de l’exploitation familiale.

Au terme de ses humanités il décide de devenir ingénieur agronome. C’est à vélo qu’il se rendait chaque matin à l’institut agronomique à Gembloux, appelé ensuite  Faculté universitaire des sciences agronomiques (FSAGx) et à présent Gembloux Agro-Biotech (Ulg). Il décroche ensuite une licence ,  puis un doctorat en sciences zoologiques à l’Université libre de Bruxelles (Ulb), orientation physiologie cellulaire. A la fin des années 60 il décide d’accomplir un séjour post-doctoral  à l’Université d’Illinois sous la direction de l’Américain Sol Spiegelman rencontré à Bruxelles. Il le suivra ensuite à New-York où son mentor avait pris la direction de l’Institut de recherche sur le cancer à l’Université de Columbia. Pendant trois ans et demi, Arsène Burny travailla à New-York où un poste de professeur associé lui avait été attribué, tout en conservant son poste d’assistant à Gembloux où il revenait deux mois chaque année.

Il revient à Gembloux en 1972, pour honorer une promesse faite à son ami le professeur  Léon Hennaux à qui il succèdera plus tard comme titulaire de la chaire de physiologie animale mais aussi  pour des raisons familiales – le vœux de son épouse et l’éducation de ses deux enfants. Si Gembloux demeura son port d’attache il exerça à l’Ulb comme assistant-chercheur et ensuite professeur de biologie moléculaire. On le retrouvera aussi à la Cornell University, à New-York, de 1986 à 1990 : professeur associé.

Membre titulaire de l’Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique , ainsi que de l’Académie de médecine de Belgique, Arsène Burny préside également les commissions  « Cancérologie » et « Télévie »du Fnrs. Il habite Gembloux depuis plus de 50 ans.

Source : Athena 185 / novembre 2002  (s) Philippe LAMBERT

 

Photo Télévie